Précisions

À propos de ce site

Ce site reproduit l’équivalent du texte de la première édition française de Joe Hill — The IWW and the Making of a Revolutionary Workingclass Counterculture, aujourd’hui épuisée. Une nouvelle édition, mise à jour et remaniée, a paru en mai 2015.

Contrairement au livre dans ses deux éditions françaises, ce site ne reproduit aucune illustration de l’ouvrage original. L’appareil critique hors traduction reste ici sensiblement différent de celui du livre quelle qu’en soit l’édition.

Éditions CNT-RP - Paris, 2008 {PNG}

Ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-SA. Toute reproduction est autorisée, excepté à des fins commerciales et sous réserve de :

¤ renvoyer au livre en rappelant ses références :

Franklin Rosemont,
Joe Hill — Les IWW et la création d’une contre-culture ouvrière révolutionnaire, Éditions CNT-RP, Paris, 2008.

¤ donner l’adresse du site :

http://poiesique.lautre.net/

¤ préciser le cas échéant si le texte a été modifié et en quel endroit.

 


About this website

This website introduces the first french edition of Franklin Rosemont’s Joe Hill — The IWW and the Making of a Revolutionary Workingclass Counterculture, published by the Charles H. Kerr Company in 2003 and released in France by CNT-RP editions, in december 2008.

Unlike the french edition, none of the original book illustrations are reproduced on this website.

This website is licensed under a Creative Commons BY-NC-SA licence : any reproduction is permitted, except for commercial purposes and subject to

¤ mention the book:

Franklin Rosemont, Joe Hill – Les IWW et la création d’une contre-culture ouvrière révolutionnaire, Éditions CNT-RP, Paris, 2008.

¤ provide the website address:

http://poiesique.lautre.net/

¤ specify if and where the translation has been modified or cut.

 


Ordering the original book in english

Charles H. Kerr {JPEG}

Joe Hill, The IWW and the making of a revolutionary workingclass counterculture, Charles H. Kerr Publishing Company, Chicago, 2002.

¤ Order from and make checks payable to the Charles H. Kerr Publishing Company.
Paper $19.00. Cloth $35.00. Please add $3.00 shipping for the first title, and fifty cents for each additional title.

Charles H. Kerr Publishing Company
1726 West Jarvis Avenue
Chicago, IL 60626

See http://charleshkerr.com/page/ordering for details.

¤ Ordering online:

Chicago Rare Book Center
http://www.chicagorare.com/

or

IWW Literature Department
http://www.store.iww.org/

 


Nouvelle édition française 2015

 {GIF}

Trouver ou commander le livre :

¤ les librairies
¤ le site des éditions de la CNT-RP

Note à la deuxième édition française

Comme le soulignait Rosemont lui-­même, Joe Hill n’a pas cessé de faire l’actualité d’une manière ou d’une autre depuis sa mort. Pour n’évoquer que les derniers événements les plus remarquables : en 2007, récupérant les archives en déshérence du Parti communiste, la Tamiment Library de New York y découvre, entre autres, le manuscrit des dernières volontés de Joe Hill ainsi que sa correspondance carcérale avec Elizabeth Gurley Flynn ; toujours en 2007, publication du Big Red Songbook, sous la direction d’Archie Green, rassemblant toutes les chansons des petits recueils rouges IWW ; enfin, en 2011, paraît la dernière biographie en date de Joe Hill, The Man Who Never Died, de William M. Adler, qui eut un certain retentissement. En France, depuis la traduction du livre de Rosemont, la bibliographie sur les IWW s’est enrichie de deux ouvrages importants : les traductions du Dynamite de Louis Adamic, chez Sao Maï, et du Rebel Voices de Joyce Kornbluh, à l’Insomniaque.

Tous ces événements et cette activité éditoriale ne rendent pas le livre de Rosemont obsolète pour autant, mais justifient au contraire sa réédition. Ce livre reste complémentaire des dernières révélations sur Joe Hill aussi bien que des ouvrages récemment mis à disposition en français, et recèle toujours bon nombre d’informations introuvables ailleurs. À propos de Joe Hill, William Adler a ainsi mis au jour de nombreux éléments qui corroborent l’essentiel du travail et des conclusions de Rosemont, en particulier sur l’affaire qui envoya Joe Hill devant le peloton d’exécution. Ces nouvelles données et d’autres détails biographiques pertinents font l’objet de notes appropriées.

Par ailleurs, la première édition de la traduction s’était heurtée à deux difficultés tenant à la destination et à la nature du livre original. En premier lieu, cet ouvrage s’adressait à un milieu assez restreint de la gauche étasunienne. Les grandes lignes de la biographie de Joe Hill ainsi que le fond historique et politique du mouvement ouvrier étasunien y sont considérés comme déjà acquis, ou abordés d’une manière allusive, ce qui peut désorienter un lecteur français, même connaisseur.

Seconde difficulté, qui redouble la première et tient à l’histoire du livre : conçu à l’origine comme une courte monographie sur les dessins alors inédits de Joe Hill, l’ouvrage a pris une toute autre proportion, aussi bien en volume que par les sujets abordés, entraînant une complexité de structure qui peut d’autant plus dérouter.

Pour y remédier, il a été décidé d’une part de clarifier la structure entre la partie consacrée à Joe Hill et celle liée à l’analyse d’ensemble de la contreculture wobbly, et d’autre part de renvoyer les notes de l’éditeur dans un appareil critique en fin de volume, auquel le lecteur pourra se référer chaque fois que nécessaire.

[...]